J’ai enfin vu la série Gantz. Ici je vais vous parler essentiellement de la série animée vue sur Netflix. Mort mais pas vraiment, extra terrestres, monstres, latex, sexe, poireau, super pouvoir… c’est partie pour la quatrième dimension.


Synopsis

 

Notre héros Kei Kurono n’est pas vraiment un héros. Étudiant égoïste, limite méprisant, accros aux filles en petites tenues, sans vrais amis, celui-ci meure renversé par un métro. Enfin c’est ce qu’il croit. Il va alors se retrouver téléporté dans un appart tokyoïte, avec d’autres personnes mortes. Avec eux, une étrange sphère noire nommée Gantz qui va leur dicter ce qu’ils doivent faire s’ils veulent redevenir vivants .

gantz-kei-kurono-metro


L’histoire dans l’anime

 

Je n’avais jamais vu ou lu toute la mythologie Gantz, par contre je connaissais un peu son inventeur, M.Hiroya Oku à qui l’on doit notamment le fabuleux, Last Hero Inuyashiki sur lequel j’avais rédigé une petite critique avec une note bonne note de 4.5/5 (voir la critique). On est un peu dans les mêmes délires niveau cybernétique et le rapport à la mort un peu décalé. La série est vraiment pas mal pour un néophyte.

Il y a de l’action avec une superbe combinaison en latex qui offre protection et force, contre des genres d’extra terrestres, on sait pas trop finalement, qui n’ont pas l’air très méchant. Mais nos petits amis arrivent avec l’ordre de les tuer et là ça part en c*****e eu en cacahuète. Les morts meurent à nouveau… dans des bains de sang et de membres déchiquetés.

La trame de fond est aussi très intéressante. Est-ce qu’on reste con même après être mort ? La solitude peut elle amener à devenir égoïste ? A t-on le droit d’avoir une seconde chance ? Jusqu’où faut-il aller pour rester en vie ? Bref, beaucoup de questionnement qui gardent une certaine cohésion dans l’histoire.

gantz-kei-teleportationgantz-joichiro-nishigantz-mort


L’animation

 

Assez belle, l’anime date de 2004 (15 ans quand même) mais n’a pas pris une ride #avisperso. J’ai particulièrement aimé le contraste entre la vie réelle, la monté d’adrénaline quand on est dans l’appartement avec Gantz et le stress des missions. Tout ça retranscrit avec une bonne BO et de beaux effets visuels. Pour ceux qui aiment les grosses poitrines vous serrez servis aussi.

gantz-vieille-enfantgantz-kei-kurono-kei-kishimotogantz-homme-poireau


Bilan de l’anime Gantz

 

J’avais particulièrement aimé Last Hero Inuyashiki et je ne suis pas déçu de Gantz. L’histoire est intéressante et j’ai retrouvé ces graphismes de cette belle époque de l’anime (Evangelion, Escaflown, et j’en passe). Je regrette juste de ne pas avoir découvert ce manga culte plus tôt.

Caractéristiques

Date de sortie s1
12 avril 2004
Episodes
13ep de env 22min
Date de sortie s2 26 aout 2004, indisponible sur Netflix
Disponible sur
Netflix
Genre(s) Action, Fantastique, Horreur, Drame
Evaluation - La série animée Gantz sur Netflix en VOSTFR
4.2

Résumé

On aime

  • L’univers
  • Le rythme
  • L’action
  • Les questionnements

On aime moins

  • Le fait qu’il n’y ait que la saison 2 sur Netflix
  • La fin que l’on ne comprend pas trop
  • De ne pas trouver un Trailer officiel sur internet
Envoi
User Review
5 (2 votes)

2 Commentaires

  1. Le concept est intéressant, et y’a de la créativité, mais vraiment, je n’ai pas aimé car il est TERRIBLEMENT lent et frustrant.

    Les personnages mettent trois plombes à prendre une décision, à tirer, ils hésitent, et c’est long!… c’est long. Cette sorte de paralysie des personnages alors que la situation demandes des actions rapides, c’est vraiment naze.

    Autant on retrouve pas mal ces moments d’introspection dans les mangas, autant là c’est poussé à l’extrême. On a envie de secouer les personnages en gueulant dessus pour qu’ils se bougent.
    Et puis il faut dire qu’ils sont un peu bêtes aussi…

    Vraiment ça m’a gâché le plaisir d’apprécier un anime dans le fond plutôt pas mal.

    • Bonjour Julien.,

      C’est vrai qu’il est lent et les personnages sont un peu cons (voir très cons) lol mais je trouve que c’est ce qui fait le charme de la série. On est bien avec des humains lambdas qui ne savent pas quoi faire et sont obligés de discuter des plombes pour passer à l’action et se faire désinguer frustrant mais terriblement réel ^^.

      Après chacun est libre d’aimer ou non « of course ». Merci pour ton commentaire et ta critique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here